Né en 1991, Carlo Acutis est issu d’une famille italienne originaire de Lombardie.

 C’est un adolescent comme les autres, qui a beaucoup d’amis, qui aime le foot, la musique et les animaux. Au  collège, il a de très bons résultats, et il est très doué en informatique. Il crée des sites internet ; ce fut pour lui un moyen d’évangélisation.

 Chaque jour, il va à la Messe. « L’Eucharistie est l’autoroute du ciel. Plus nous communierons, plus nous deviendrons semblables à Jésus. », disait-il.

 Il est attiré par sainte Bernadette, Notre-Dame de Fatima et surtout par saint François d’Assise. Il ira souvent prier à Assise pendant les vacances.

 Il n’a que 14 ans quand il ouvre un site internet dédié aux miracles eucharistiques. Aidé par ses parents, et après deux ans de recherches, il a pu exposer 136 miracles eucharistiques.

 Il devient le confident de beaucoup d’adolescents, en les encourageant à aller se confesser. « Faites comme moi, et vous verrez les résultats.» leur disait-il.

 Dans sa paroisse, il a participé aux œuvres de miséricorde, pratiquant l’aumône et distribuant la soupe pour les pauvres. Une foi solide est imprimée dans l’âme de Carlo.

 En 2006, alors âgé de 15 ans il tombe malade, victime d’une leucémie foudroyante.

 A l’hôpital, il étonne le personnel soignant par son souci des autres et sa bonne humeur.

 Il dit à sa maman : « Je ne sortirai plus d’ici, et j’offre toutes les souffrances que je dois supporter au Seigneur, pour le Pape et pour l’Eglise. »

 Quelques jours plus tard, après avoir reçu le viatique il meurt, et plusieurs milliers de personnes participent à la messe d’enterrement. Il est inhumé à Assise, comme il l’avait souhaité.

 En 2013, la cause pour la béatification de Carlo Acutis est introduite et en 2018 le Pape François lui décerne le titre de vénérable. « Ce qui m’étonne, c’est la sainteté ordinaire » dit le Pape François qui le reconnait comme un modèle pour la jeunesse.

 Prévue initialement le 20 juin 2020, la messe de béatification de Carlo Acutis a été reportée en raison de la pandémie.

 Elle sera finalement célébrée le 10 octobre 2020 à Assise.

Site ; Carlo Acutis

Revue : les œuvres du Sacré-Cœur de Paray le Monial