Né dans une famille noble, de la tribu de Juda,  Daniel a vécu l’Exil à Babylone sous le règne de Nabuchodonosor au 7ièmesiècle avant JC. Ayant reçu une excellente éducation à la cour du roi, il entra à son service et eut une grande influence. Le roi appréciait la science et l’intelligence de Daniel. Daniel a toujours observé rigoureusement la Loi, et il est resté toute sa vie fidèle au Dieu d’Israël.

Le Livre de Daniel date du 2ième siècle avant JC.

Les songes

La première partie du livre se déroule à Babylone. C’est là que Daniel va exercer son talent pour interpréter les songes, et plus particulièrement ceux du roi Nabuchodonosor, ce qui lui attirera bien des jalousies.

Il verra dans une statue métallique fracassée par une pierre, la figure du roi terrassé, ainsi que les empires sur lesquels il règne.

Toujours fidèle au Dieu d’Israël, Daniel et ses amis refusent d’adorer la statue de Nabuchodonosor ; dénoncés par les prêtres babyloniens, ils sont jetés dans la fournaise, mais ils en sortiront indemnes. Le roi fut profondément troublé par ce miracle.

Il eut aussi à interpréter pour le roi Nabuchodonosor le songe au cours duquel il avait vu un arbre d’une hauteur immense qui abritait oiseaux et bêtes dans son feuillage. Mais un Saint venant du ciel demandait que l’arbre soit abattu. Daniel vit dans ce songe l’arbre représentant le roi lui-même, et qu’il lui fallait racheter ses péchés par la justice, pour avoir-peut-être- une prolongation de tranquillité. 

Sous le règne du roi Darius, Daniel poursuivit l’interprétation des songes, mais il fut injustement accusé d’avoir obéi à la loi divine plutôt qu’à un édit royal qui interdisait-pour une période de 30 jours- toute prière qui ne serait pas adressée au roi. Malgré ses réticences, Darius fut obligé de donner l’ordre de jeter Daniel un soir dans la fosse aux lions. Mais le lendemain matin, Daniel était retrouvé vivant près des lions. Ce nouveau miracle amena Darius à confesser : le Dieu de Daniel, « c’est lui le Dieu vivant. » Dn 6, 27

Les prophéties

Dans la deuxième partie du livre, Daniel n’interprète pas des visions prophétiques. C’est lui-même qui reçoit ces messages ; et pour certains d’entre eux, c’est un ange qui l’aidera à les interpréter. Ces prophéties concernent le destin d’Israël.

Parmi les plus importantes, on peut citer la vision des 4 bêtes. On y trouve un lion, un ours, un léopard et la quatrième bête, terrifiante avec des dents de fer et dix cornes ; elle écrasera la terre et la mangera. Pendant que Daniel regarde cette vision, Dieu placé sur son trône met à mort la quatrième bête. Un être nommé « fils de l’homme » vient dans les nuées et reçoit de Dieu la royauté éternelle. L’Apocalypse de Jean complètera cette vision de Daniel.  On retrouve dans cette vision le combat du Bien contre les forces du Mal ; mais le Mal ne peut qu’échouer.

Une autre prophétie, celle des « 70 semaines »indique la période à la fin de laquelle les propos de Dieu seront accomplis pour son peuple. C’est l’ange Gabriel qui donnera à Daniel le sens de cette prophétie en évoquant un messie qui viendra consolider l’alliance.

La fin des temps

Dans cette prophétie, Daniel voit l’établissement du Royaume de Dieu. Dieu délivre et bénit son peuple. Le livre débouche sur un message d’espérance tout en rappelant la responsabilité d’Israël. Israël est le dépositaire et le bénéficiaire de la Révélation. Il devra subir une épreuve de purification pour être à la hauteur d’une telle vocation. 

Le Fils de l’homme

L’expression « Fils d’homme » se trouve en Dn 7, 13 « Voici venant sur les nuées comme un Fils d’homme.( ….) A lui fut conféré empire, honneur et royaume. »

Dans le livre de Daniel, ce terme désigne la condition humaine, et tout être humain peut vivre des souffrances. Mais il est aussi celui qui vient « des nuées du ciel ». Il est revêtu de l’autorité divine.

Fils d’homme se retrouve souvent dans le Nouveau Testament, mais uniquement dans la bouche de Jésus. Jésus a vécu au milieu des humains, a subi souffrances et mépris et a donné sa vie en rançon.

Par sa nature divine, Jésus jouit des pouvoirs de Dieu. Il affirme son autorité, pardonne les péchés, et donne le pain de la vie éternelle.

L’histoire de Suzanne                                                                                                                                                                                                                                                                    

L’histoire de Suzanne (qui se trouve dans la Bible de Jérusalem chap. 13)  est un épisode rendu célèbre par les nombreux tableaux, dont certains se trouvent dans les plus grands musées.

L’innocence calomniée y est dénoncée. A Babylone, Suzanne est épiée par deux vieillards, alors qu’elle prend son bain. N’ayant pas réussi à la séduire ils l’accusent d’adultère, ce qui pouvait provoquer une condamnation à mort pour Suzanne. Ce fut Daniel, bien jeune à ce moment là, qui la sauva ; il fit témoigner chacun des accusateurs ; or leurs témoignages ne correspondaient pas. Les deux vieillards furent mis à mort, et Suzanne retrouva son honneur. Daniel avait impressionné le peuple par cette intervention.

Le tombeau de Daniel

La légende affirmait que le corps de Daniel continuait à croître après sa mort. Il a été enseveli dans un très grand tombeau. Le sarcophage, long de 18 mètres, se trouve à Samarcande, et c’est un lieu de pèlerinage.

Daniel est fêté le 11 décembre. C’est Saint Daniel le Stylite qui est célébré ( moine en Asie Mineure au 5ième siècle.)

 Bonne fête aux Daniel