L’Avent est le temps de l’attente vigilante de Celui qui est venu et qui a promis de revenir. C’est le cheminement pas à pas vers le mystère de l’Incarnation. C’est un appel à veiller, ce que rappellent les lectures des dimanches de l’Avent.

La couronne de l’Avent semble avoir été inspirée par Sainte Lucie qui portait une couronne de bougies sur la tête, ce qui évoquait  la Lumière du Christ.

La couronne d’Avent est en forme de cercle;  autrefois, on craignait de voir le soleil disparaître. Alors, la couronne était faite avec des feuillages toujours verts. C’est le signe du renouveau à venir. 

Pour les Chrétiens, le renouveau est Jésus. La couronne d’Avent symbolise alors le retour de la Lumière spirituelle.

La couronne d’Avent, avec les bougies, permet aussi de matérialiser le temps qui passe.

 C’est en Allemagne, au 19ièmesiècle  qu’un pasteur de Hambourg eut l’idée d’allumer chaque jour un cierge (petit pour les jours de la semaine, grand  pour le Dimanche.)

Ces bougies symbolisent des étapes avant la venue de Jésus.

La  première bougie est le symbole du pardon, la deuxième témoigne de la foi des patriarches en terre promise. La troisième bougie donne à voir la joie de David célébrant l’alliance avec Dieu et la quatrième, la promesse d’un règne de justice et de paix annoncé par les prophètes.

Mais, une autre tradition nomme ces bougies respectivement « le prophète », « Bethléem »,

 « bergers », « Angels ». Espoir, paix, joie et amour sont ainsi évoqués. La forme circulaire de la couronne est un symbole d’unité et d’éternité.

 Le calendrier de l’Avent permet de rendre concret le temps qui passe, et pour les enfants, c’est aussi un bon apprentissage de la patience.  Le verset biblique quotidien permet une réflexion sur le vrai sens de la fête de Noël.

« C’est une petite catéchèse pas à pas ; chaque année, nous recommençons à vivre ensemble la vie du Christ.» : Maïté Roche, auteur de nombreux calendriers de l’Avent.

En France, sapin, couronne d’Avent, crèche sont des traditions encore bien respectées, mais

il y a des habitudes différentes dans d’autres pays.

 Le temps de l’Avent est marqué dans de nombreux pays, et le sens chrétien est parfois ‘oublié ‘au profit de prédictions ou voyances. En République Tchèque, pays largement déchristianisé, les familles vont d’église en église, visitant les crèches. Au pied du sapin, on ouvre les cadeaux, et l’on cherche à connaitre l’avenir ; trouver la forme d’une étoile dans une pomme coupée garantit un bel avenir ; casser 4 noix d’affilée, c’est l’assurance d’une bonne santé… Mais la Messe de Noël voit arriver de nombreux Tchèques, croyants ou non.

 En Espagne, en plus de la crèche et l’arbre de Noël, une bûche est choisie le 13 décembre pour la sainte Lucie. Les enfants dansent autour de cette bûche, et tapent dessus, pour qu’elle leurs apporte des friandises. La période des fêtes se termine le 6 janvier avec « le jour des rois ».

 Au Danemark, la première bougie du calendrier de l’Avent porte 24 marques, comme autant de jours avant Noël. On l’éteint avant qu’elle ne dépasse la marque du jour. Les maisons et appartements s’illuminent de rouge avec bougies ou photophores. Pendant l’Avent, on invite souvent proches et voisins pour un temps festif.

 En Finlande, les enfants préparent le calendrier de l’Avent. Le 13 décembre, sera élue la « Lucie nationale » choisie parmi 10 jeunes filles. Jusqu’à la fin du mois, elle visite hôpitaux, écoles, donnant un message d’espoir, de lumière et de charité.

Le 24 décembre, les Finlandais vont déposer une bougie sur la tombe de leurs défunts et rendent hommage aux soldats tués au combat.

Le jour de Noël, les Finlandais écoutent à la radio ou à la télévision le discours annonçant la « paix de Noël » selon une coutume datant du Moyen Age.

 En Suède, les magasins et les administrations participent à la composition d’un spectacle visuel nocturne pendant l’Avent. Devant les fenêtres les lumières des chandeliers scintillent, à côté des étoiles de l’Avent. Ces illuminations de couleur rouge sont visibles dès le milieu de l’après-midi, et ce pendant toute la durée de l’Avent. De couleur rouge ces illuminations ont été développées depuis dans des formes plus élaborées. A Stockholm, des chandeliers à étages, comme des triangles, illuminent pendant tout le mois de décembre la moindre fenêtre, dès le milieu de l’après-midi lorsque tombe la nuit.

La fête de Sainte Lucie marque un moment important avec défilés dans les rues sans oublier les goûters traditionnels où l’on déguste la traditionnelle brioche au safran (la lusekatter). Le 24 décembre au soir, se faisant poètes, les Suédois offrent des cadeaux à leurs proches, accompagnés de quelques vers en rimes. .

Malte conserve les traditions chrétiennes, avec bénédictions pour l’année à venir. La crèche comporte deux niveaux ; au-dessus la nativité, et au-dessous les héros nationaux.

Le 24 décembre, les enfants regardent vers le ciel et attendent l’apparition de la première étoile avant de se mettre à table. Sous la nappe, on a placé de la paille, pour rappeler que Jésus est né dans une étable. Au début du repas, on partage le pain azyme décoré de scènes de la nativité et on échange des vœux.

 

La célébration de l’Immaculée Conception de Marie se situe le 8 décembre ; elle nous rappelle la destinée unique de cette jeune femme choisie par Dieu. Marie est indissociable de l’enfant qu’elle donne au monde, Jésus, notre Sauveur.

Marie a été déclarée préservée du péché originel dès sa naissance par le dogme de l’Immaculée Conception promulgué le 8 décembre 1854 par le pape Pie IX. Quatre ans après, à Lourdes, Bernadette entendit la Vierge Marie lui dire en patois : « que soy era immaculada conception »

L’Eglise vénère la Vierge Marie, Mère du Christ et Mère de tous les hommes.

 

Le temps de l’Avent, avec son calendrier et sa couronne nous rappellent que tout vient de Dieu.

Prière

Ce n’est pas le moment de fermer les yeux,
la nuit est bientôt finie, le jour est tout proche.
Allez, réveillez-vous!
Seigneur, tu peux venir dans ma vie, chaque jour.
Je t’attends, plein d’espérance.