Les chrétiens sont choqués sur le devenir de la basilique Sainte Sophie, joyau de l’humanité et berceau du christianisme.

Quelques éléments de son histoire :

 La première basiliquede l’histoire chrétienne, qui est consacrée à la « Sagesse Divine », a été voulue par l’empereur Constantin en 330, après sa conversion au christianisme. Elle fut probablement érigée sur les ruines d’un ancien temple d’Apollon, sur une colline surplombant la mer de Marmara. C’est l’empereur Constance II qui consacra ce premier édifice, le 15 février 360. C’était alors la plus grande église de la ville, elle était communément appelée « la Grande Église ». On suppose qu’il s’agissait d’un bâtiment en pierre au toit de bois.L’édifice fut incendié lors d’une émeute en404.

 La basilique Sainte-Sophie voit le jour au VIe siècle sur une demande de Justinien. L’empereur souhaite une nouvelle basilique qui témoigne de sa gloire et de la grandeur de Constantinople, « la nouvelle Rome ». Durant cinq ans, les architectes Anthémios de Tralles et Isidore de Millet, appuyés par 10.000 ouvriers, travaillent sur cet ambitieux projet. Le 27 décembre 537, la basilique de la Sainte-Sagesse, plus communément appelée Sainte-Sophie en Occident, est inaugurée. De briques et de marbre, elle est particulièrement remarquable pour son imposante coupole de 55 mètres de haut. Devant l’ouvrage, Justinien ne pourra s’empêcher de s’exclamer orgueilleusement : « Gloire à Dieu qui m’a jugé digne d’accomplir cet ouvrage. Je t’ai surpassé, ô Salomon ! »

  Le pape François s’est dit «très affligé» dimanche par la transformation décidée par la Turquie de l’ex-basilique Sainte-Sophie en mosquée. Avec lui, tous les chrétiens s’insurgent devant une telle décision arbitraire concernant un « patrimoine de l’humanité » et de la chrétienté.

 Sites à consulter :

       Saint Sophie ;

       « La Merveille des merveilles ».