Jeudi Saint, fête du Sacerdoce

Le jeudi Saint est la fête de l’Eucharistie et la fête du Sacerdoce. Les deux sont intimement liés.
Le pape Paul VI avait insisté en 1969 pour que ce jour soit vraiment le jour de la fête des prêtres, jour où ils sont invités à renouveler leurs promesses et à raviver en eux le don et la responsabilité de leur ordination. 
En ce Jeudi Saint si particulier, alors que chacun sera « confiné » chez soi, dans l’impossibilité de se rencontrer physiquement, peut-être serait-ce pour nous l’occasion de penser avec plus de profondeur et d’intériorité au « sacerdoce sacramentel » :
  • d’abord le sacerdoce du Christ lui-même, qui, étant vrai Dieu et vrai homme, et par son offrande totale de lui-même, est LE grand prêtre et l’unique médiateur entre Dieu et les hommes.
  • ensuite le sacerdoce des prêtres dont c’est la fête aujourd’hui. Pensons à tous ces prêtres, connus ou inconnus, qui ont marqué notre pays, nos villages, nos familles, et bien sûr notre vie  personnelle de baptisé. Celui qui nous a baptisé, communié, marié… Celui par qui nous avons appris à connaitre Jésus au catéchisme, celui qui nous a permis une conversion, celui qui nous a préparé au mariage, celui qui a reçu nos confidences dans des moments difficiles, etc… Pensons aussi aux prêtres qui sont proches de nous aujourd’hui, et que l’Église nous confie et à qui l’Église nous confie. Pensons encore aux prêtres en difficulté, à cause de 1000 raisons possibles. Prions pour les prêtres qui ont gravement fauté. Prions aussi pour que nos paroisses soient des lieux accueillants, non pas tant à la personne du prêtre, mais surtout à la « grâce » du prêtre. Chacun, en effet, peut prier et agir pour que se réalisent les conditions favorables à l’épanouissement et à la fécondité de la « grâce sacerdotale », puisque le prêtre, évidemment, n’est pas prêtre pour lui-même.
  • Enfin, demandons au Seigneur de faire naitre dans le coeur de beaucoup de jeunes garçons le désir du sacerdoce, afin que soit prolongée sans cesse pour le monde la grâce de la présence du Christ sur la terre.
Le curé d’Ars disait : « le sacerdoce, c’est l’amour du Coeur de Jésus ! »
Belle et sainte Fête du Sacerdoce, dans la joie immense de ce don d’amour de notre Dieu ! 
Bonne fête à tous les prêtres !
Père Jean-Baptiste
Pour ceux qui voudraient approfondir : 
La lettre de Jean-Paul II pour le jeudi saint 1979.