La femme adultère, une méditation en image de Ghislaine

Les pierres : elles sont restées au sol

La main : celle du seigneur

Le dessin : une des conclusions de cette parabole. Ne pas condamner : le seigneur ne condamne pas.

Et Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus. »

extrait de l’Evangile du 4ème dimanche de carême année C (Jn 8, 1-11)